Château Bellegrave, grand vin Bordeaux Château Bellegrave, grand vin Bordeaux Château Bellegrave, grand vin Bordeaux

Château
Bellegrave
2016

Un millésime très particulier !

Même si les six premiers mois de l’année ont été particulièrement humides, la floraison s’est déroulée de façon très homogène et rapide, dans une des rares fenêtres sans pluie. S’en est suivi une longue période sèche et ensoleillée (mi-juin à mi-septembre).

La succession de conditions extrêmes aurait pu faire craindre une fragilité de la vigne et du raisin. Les travaux sur le vignoble ont permis d’anticiper et de préparer la vigne à la période de sécheresse de cet été et de révéler le potentiel qualitatif de la récolte.

Les raisins ont été récoltés dans des conditions de maturité optimale, avec des vendanges à la carte, particulièrement étalées. Tous les ingrédients sont réunis pour que 2016 soit encore un très grand millésime !

« Les conditions optimales de maturité du millésime 2016 nous permettent d’obtenir des vins très riches et colorés, sans lourdeur ni notes de fruits cuits, avec beaucoup de fraîcheur au nez et en bouche ! Les vins élaborés disposent d’un très grand potentiel…»  

Assemblage : 55% Cabernet Sauvignon, 45% Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2015

Une nature généreuse !

Le cycle végétatif (que ce soit le débourrement, la floraison ou la maturation) a été particulièrement rapide et homogène avec des conditions climatiques très favorables à la plante lors de la floraison. Nous avons eu de ce fait un bon taux de nouaison nous permettant d’obtenir en fin de cycle des rendements confortables, ce qui n’était pas arrivé depuis plus d’une décennie. Il faut reconnaitre que la nature a été particulièrement généreuse.

L’été a été marqué par un léger stress hydrique de la vigne, mais sans excès.

Septembre a également était parfait, sans chaleur excessive mais avec un très bel ensoleillement ainsi que des nuits fraiches sur les dernières semaines. Ce fut une longue période de maturation, qui est en général le secret des grands millésimes !  

Assemblage : 61% Cabernet Sauvignon, 39% Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2014

Un millésime miraculé !

Après un hiver doux et humide, la tendance printanière s’est inscrite dans le prolongement de 2013. La saison estivale a été maussade, avec des températures basses et des précipitations régulières.
Pour pallier à ces conditions climatiques difficiles, nous avons été très attentifs au maintien de la qualité du feuillage, indispensable à la bonne maturité des raisins. Avec un temps sec, des températures proches de 30°C et un ensoleillement exceptionnel, le mois de septembre fut époustouflant. Cette climatologie a été propice à l’apparition de contraintes hydriques nécessaires à une bonne maturation. L’amplitude des températures entre nuits fraiches et journées chaudes a été très favorable à l’élaboration de vins colorés.

« La qualité du feuillage et les conditions climatiques parfaites lors des cinq dernières semaines de maturation ont sauvé le millésime ! Il y a eu une concentration naturelle à la parcelle conduisant à un très bon équilibre entre le sucre et l’acidité dans nos raisins… Les vins sont très fruités et équilibrés, avec une couleur intense et des tanins de grande qualité. »

Assemblage : 65% Cabernet Sauvignon, 33% Merlot, 2% Cabernet Franc

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2013

Un millésime très technique !

Une des particularités du millésime 2013 est liée à une fl oraison tardive sous un climat froid et humide ayant conduit à une sévère coulure du merlot.

Les travaux en vert minutieux, les vendanges rapides et les vinifi cations précises nous ont permis d'élaborer un vin à la fois coloré et fruité en dépit de conditions climatiques peu favorables.

« Notre réactivité pendant les vendanges ainsi que la sélection rigoureuse lors des assemblages nous permettent d'obtenir à ce jour un vin particulièrement fruité et plaisant. Le cabernet-sauvignon arrivé à maturité, en forte proportion, apporte la structure suffi sante à l'équilibre complet du vin ».  

Assemblage : 69% Cabernet Sauvignon, 31% Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2012

Une sélection rigoureuse !

Le millésime 2012 se caractérise par des conditions climatiques difficiles en début de cycle végétatif compensées par des mois d’août et septembre à la fois chauds et secs  favorisant un très bon niveau de maturité.

Malgré des vendanges tardives et des rendements faibles, nous avons réalisé d’importantes sélections afin de palier l’hétérogénéité de certaines parcelles (ordre de récolte, tris successifs, saignées).

Le savoir faire technique, complété par un grand soin dans la gestion des vinifications ont permis aux différents lots de conserver tout leur potentiel aromatique, chacun des cépages exprimant sa propre typicité. Ainsi les merlots sont colorés, ronds avec de beaux arômes de fruits mûrs et les cabernets sauvignons sont concentrés en couleur avec des tanins de qualité. Les vins produits sont à la fois denses (sans être exubérants) et bien équilibrés, propices au vieillissement. 

Assemblage : 55% Cabernet Sauvignon, 45% Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2011

Un millésime très précoce !

Malgré une vague de froid et des épisodes neigeux en décembre 2010, l’hiver aura été doux et sec.
Le millésime se caractérise par une absence de printemps, un passage directement de l’hiver à l’été, des conditions thermiques exceptionnelles aux mois d’avril et mai accélérant le cycle végétatif de la vigne et conduisant à un débourrement puis une floraison particulièrement précoces et rapides. Le déficit hydrique aura été conséquent jusqu’à la mi-juillet, date du début de la véraison.
Dès lors, la pluie devient régulière jusqu’au début du mois de septembre puis une chaleur et un ensoleillement anormaux pour la saison font leur apparition, créant des conditions délicates mais particulièrement favorables à la maturité du cabernet-sauvignon.
Le cabernet-sauvignon, cépage dominant sur notre propriété, aura toutefois un rendement très faible.
Nous avons particulièrement veillé à ne pas faire d’extraction de tanins trop importante lors des vinifications afin de respecter la typicité des vins produits sur l’appellation. Nos vins sont ainsi très fruités avec des tanins particulièrement enrobés, et probablement plus facile d’accès dans leur jeunesse. Un vrai millésime de vigneron…

Assemblage : 52 % Cabernet Sauvignon, 48 % Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2010

Un autre millésime d’exception !
Qui l’eût cru après un millésime 2009 très attendu et couvert de louanges… 2010 aura connu un début de saison très favorable, sans pression maladie, permettant d’alléger la protection phytosanitaire.
Même si la floraison du merlot fut perturbée par un temps assez frais et humide entrainant de petits rendements, l’été sec et très ensoleillé mais sans forte canicule a permis un arrêt de croissance de la vigne et une véraison rapides.
Les faibles pluies de début septembre et la poursuite du fort ensoleillement et des chaudes journées jusqu’à la fin octobre ont permis une maturation parfaite des pépins et pellicules ainsi qu’une forte concentration des jus compte tenu de la taille assez faible des baies.
Les vins produits sont sur des arômes complexes, veloutés et puissants. Le titre alcoométrique est certes très élevé mais compensé par une acidité plus présente que l’an passé laissant imaginer une très longue garde...

Assemblage : 66 % Cabernet Sauvignon, 34 % Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2009

Tout comme en 2005, le millésime 2009 a bénéficié d’une floraison et d’une nouaison à la fois précoces et homogènes (malgré un printemps humide), d’une véraison toute aussi précoce et d’une maturation complète des baies grâce à des mois d’aout et septembre chauds et secs.

Par ses mois de septembre et octobre exceptionnellement secs ainsi que ses nuits fraiches, nous pouvons qualifier les vendanges qui ont débuté fin septembre de “ vendanges de rêve ”. Tous ces facteurs, rarement rencontrés simultanément, ont probablement donné naissance à un des plus grands millésimes de Bordeaux !!

Pour nous, sur la lignée de 2007 et 2008, le début de campagne particulièrement éprouvant à cause d'une forte pression maladie sur le vignoble, nous a obligé à être vigilants sur le terrain à chaque instant. Mais la nature à fini par nous gâter, nous protégeant de la grêle tombée parfois en quantité importantes sur les appellations voisines, ainsi que des averses de pluie quelquefois diluviennes, épargnant nos deux propriétés à des moments cruciaux de la maturation.

Nous avons pu attendre sereinement la maturité optimale, les prévisions météorologiques étant toujours aussi optimistes et rassurantes de semaines en semaines. Les vendanges se sont déroulées à la carte, sans se précipiter… aussi, ces conditions exceptionnelles nous ont permis d'élaborer des vins d'une richesse et d'un équilibre parfait ! … des degrés alcooliques certes élevés mais compensés par une structure tannique et une acidité idéales !! Il n'y que des lots dignes d'un grand millésime… Les dégustations en primeur ont permis de confirmer le caractère exceptionnel de nos vins produits cette année !!

Assemblage : 66 % Cabernet Sauvignon, 34 % Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2008

Cette année, le cycle végétatif de la vigne et l’évolution de la maturation des raisins ont du s’accommoder d’une météo assez capricieuse… alternances de fortes pluies et d’insolation, de coups de froid et d’épisodes de chaleur ! Des conditions favorisant malheureusement le développement de maladies sur le vignoble…

A partir de la mi-septembre, le beau temps, frais la nuit et bien ventilé, a fait disparaître les maladies, et donné au raisin l’ensoleillement nécessaire à une bonne maturité. L’évolution de cette maturité aura donc été très lente, nous conduisant à débuter les vendanges le 30 septembre pour les premières parcelles de Merlot et le 8 Octobre pour le Cabernet Sauvignon.

Le millésime 2008 prend donc rang parmi les années tardives et difficiles, mais sauvées par le soleil de l’automne, ainsi que les nombreux efforts fait sur le vignoble pour pallier aux conditions climatiques difficiles de la campagne.

Assemblage : 59 % Cabernet Sauvignon, 41 % Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château Bellegrave
2007

Le millésime 2007 a été marqué par un mois de février très doux et un mois d’avril extrêmement chaud et ensoleillé, favorisant l’avancement de la végétation (près de 3 semaines). Cette précocité a été freinée par un mois de mai très pluvieux et un été particulièrement déficitaire en ensoleillement.

Les conditions anticycloniques sont arrivées à partir du 30 août ; les raisins ont ainsi gagné en maturité technologique, phénolique et aromatique. L’arrière saison fut exceptionnelle, comparable à celle de 2002, nous permettant de récolter parcelle par parcelle, en tenant compte de la maturité des cépages.

Les merlots présentent une richesse et une complexité aromatiques tandis que les cabernets sauvignons, cépages moins précoces, ont profité de cette longue période de beau temps pour mûrir et se colorer à leur rythme.

Les travaux ont été coûteux (traitements soutenus, opérations en vert) mais nécessaires pour pallier aux conditions climatiques difficiles de cette année.

Assemblage : 62 % Cabernet Sauvignon, 38 % Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2006

L’hiver assez pluvieux de 2006 a permis de reconstituer des réserves en eau après ces dernières années de sécheresse. Toutefois, le printemps relativement sec permet à la vigne de fleurir rapidement et dans de bonnes conditions (fin mai pour les Merlots et début juin pour les Cabernets).

Le mois de Juillet très chaud a accéléré le cycle végétatif, favorisant l’arrêt de croissance de la plante et un début de véraisons précoce. Belle illusion d’un millésime une nouvelle fois exceptionnel, mais le mois d’Août n’est pas assez clément (températures fraîches et ensoleillement relativement faible).

Le millésime 2006 ressort toutefois comme un très bon millésime, chacun des cépages ayant atteint une très belle maturité grâce aux travaux d’effeuillages et de vendanges vertes effectués dans les temps. Les teneurs en sucres et composés phénoliques étaient particulièrement élevées, les acidités assez basses et l’expression aromatique du fruit fortement marquée.

Assemblage : 65 % Cabernet Sauvignon, 35 % Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2005

Le millésime 2005 laissera le souvenir d’un millésime de très grande qualité, avec un hiver très sec, un printemps et un été chauds, ensoleillés mais sans canicule.

Ce climat a permis d’attendre la maturité phénolique optimale, de vendanger sans hâte, des raisins particulièrement sucrés, suffisamment acides, fruités et très colorés ; les vendanges ayant débuté le 26 septembre pour les Merlots et le 30 septembre pour les Cabernets.

Le point décevant concerne les faibles rendements, seulement 39 hectolitres / ha.

Les vins produits sont tanniques, souples, fruités et très bien équilibré malgré des degrés alcooliques relativement élevés... Toutes les conditions étaient réunies pour produire un millésime exceptionnel.

Assemblage : 58 % Cabernet Sauvignon, 42 % Merlot

Télécharger la fiche millésime

Château
Bellegrave
2004

Dès la floraison, la surprise est venue de la fertilité des bourgeons et de la taille des grappes, comme si la vigne avait accumulé des réserves les deux années précédentes facilitant le développement de tous les raisins. Ainsi, grâce à un éclaircissage assez sévère, les rendements ont pu être maîtrisés.

Le millésime 2004 est assez classique avec des températures estivales moyennes et une bonne insolation, un mois de septembre agréable, avec des nuits fraîches empêchant le développement de la pourriture.

Nous avons ainsi pu attendre la maturité optimale pour débuter les vendanges (30 septembre pour les Merlots, 8 octobre pour les Cabernets). Les fermentations ont été rapides et nous avons particulièrement veillé à ne pas trop extraire car les tanins étaient présents en quantité dans le raisin.

Assemblage : 60 % Cabernet Sauvignon, 40 % Merlot

Château
Bellegrave
2003

L’année 2003 restera dans les mémoires comme celle de l’été caniculaire. Ce millésime se caractérise par sa précocité et un volume de récolte assez faible (42 hectolitres / ha). En effet, les conditions climatiques particulièrement favorables tout au long du cycle végétatif expliquent pour une grande part la précocité de 2003. Le choix de la date des vendanges fut particulièrement délicat, nécessitant la recherche d’un compromis entre la teneur élevée en sucre et l’acidité très basse.

Les vinifications 2003 ont été marquées par une vendange arrivant au cuvier à température assez élevée, des moûts très riches en sucre et des acidités assez faibles mais suffisantes. Les quelques pluies de début septembre ont fait craindre un développement de la pourriture, mais l’établissement par la suite d’un temps chaud et sec a fait disparaitre toute inquiétude et les raisins récoltés sont restés dans un état sanitaire excellent.

Assemblage : 62 % Cabernet Sauvignon, 38 % Merlot

Château
Bellegrave
2002

Le cycle végétatif démarre avec un temps sec et des températures assez douces. Cependant, le temps froid et humide s’installe pendant la floraison, bloquant ainsi le processus et conduisant à une hétérogénéité de la récolte.

Les conditions climatiques se sont avérées déplorables tout au long de la campagne. Le mois de Septembre sec et ensoleillé permet heureusement de sauver ce millésime difficile. Les vendanges tardives se déroulent sous le soleil , avec un excellent état sanitaire, des moûts d’une richesse rarement atteinte mais avec des rendements très faibles.

La couleur est soutenue. Les fruits noirs et le grillé sont très expressifs au nez. Les tannins bien murs et enrobés sont associés à une acidité plaisante, laissant envisager un bon potentiel de garde. 2008-2012

Château
Bellegrave
2001

L’hiver est doux et humide. Grâce au temps chaud et sec des mois de mai et juin, la floraison se déroule d’une manière homogène et rapide. Les effeuillages et vendanges vertes réalisés cette année permettent d’attendre la maturité optimale et de commencer les vendanges début octobre.

D’une belle robe, le Château Bellegrave se distingue par un panel de fruits rouges associés à des notes épicées et légèrement torréfiées. L’attaque souple et les tannins assez fondus en font un vin déjà bien agréable avec un optimum de consommation entre 2006 et 2008.

Château
Bellegrave
2000

Après un hiver assez froid, le printemps s’est avéré très humide et frais, ralentissant le développement de la vigne. Pour la première année, les effeuillages entièrement manuels ont été réalisés sur la totalité de la propriété.

Les vendanges se sont déroulées avec des conditions climatiques exceptionnelles, nous permettant d’obtenir des vins très colorés ainsi qu’une structure tannique complexe et puissante.

Le millésime se caractérise par une couleur très soutenue ; le nez offre un bouquet de fruits noirs murs, enrobé par des notes vanillées et toastées. Les tannins sont présents et murs, associés à une belle acidité laissant envisager un potentiel de garde exceptionnel.

Château
Bellegrave
1999

Les conditions climatiques se sont avérées satisfaisantes tout au long de la campagne, avec une pluviométrie assez bien répartie durant l’hiver et des températures plutôt clémentes. La pression des maladies sur la vigne a été très importante, conduisant à l’application de traitements phytosanitaires très rapprochés. Les trois semaines précédent les vendanges ont été chaudes et sèches, favorables à une bonne maturation du raisin.

Les vendanges se sont déroulées sous un temps très maussade et humide. Cependant, grâce à un tri sévère de la vendange, les vins qui en sont issus semblent prometteurs...

Press Château
Bellegrave
2015

James Suckling: 90-91/100
A pretty core of blackberry and black cherry character. Full body, velvety tannins and a long and flavors.

Decanter : 88/100
Good fleshy cassis fruit with a firm backbone. Good mid-term drinking. Drink 2019-28.

Markus del Monego : 90/100
Dark purple red with violet hue and black core. Expressive nose with distinct fruit character, ripe dark berries
and hints of mild spices. On the palate well structured.

René Gabriel : 17/20
Tiefes Purpur, satt in der Mitte, Granatschimmer am Rand. Fein röstiges Bouquet mit dezent rauchigen
Untertönen, reife Brombeeren, schön ausladend. Im Gaumen samtig und bereit jetzt eine gewisse Eleganz
zeigend. Das ist Pauillac-Charme für recht wenig Budget. 2020 – 2037

Bernard Burtschy - Le Figaro : 16/20
Bellegrave possède une jolie matière pleine, une petite sècheresse passagère, mais il sera d’un grand
charme. 3-10 ans

Jacques Dupont - Le Point : 15.5/20
Fruits rouges, bouche tendre, élégante, tendue, épicée, tanins de qualité, frais, long.

Jean-Marc Quarin : 15//87
Vin fruité et plutôt fin au nez. Bouche pleine, juteuse, savoureuse, juste un brin vive dans la persistance.
Longueur normale.

Télécharger la fiche presse

Press Château
Bellegrave
2014

James Suckling : 93/100
Aromas of blueberries, stones and spices follow through to a full yet compacted palate and silky tannins that are soft and polished. A beautifully crafted red. Try in 2022.

Wine Spectator (James Molesworth) : 89/100
Sleek, delivering iron and sanguine notes that stretch out underneath layers of cherry paste and crushed plum fruit flavors, with the iron edge lingering longest on the focused finish. Not big in scale, but very true to type. Best from 2018 through 2024.

Decanter : 87/100
Good depth of Cabernet fruit – robust length and a good future. Drink 2018-26.

René Gabriel - Weinwisser: 17/20
Sattes Purpur-Granat, dicht in der Mitte, lila Schimmer aussen. Zeigt eine schöne, aromatische Wurze, vielleicht insgesamt etwas mehr floral wie fruchtig. Im Gaumen mit guten Fleischrationen und erstaunlichem Tiefgang, hält lange an. Toll gelungen und - von der Art - her eher klassisch.» Trinkreife: warten (2021 - 2035)

Yves Beck : 92/100
Rouge rubis aux reflets grenats. Bouquet de bonne intensité, fruité et épicé. Agréables notes de framboise, pruneaux et réglisse. Le côté terroir se révèle bien également au travers de graphite et de cèdre. La mise en bouche est fine, compacte. Le corps dévoile de la puissance grâce à une structure vive et des tanins granuleux qui se révèlent très lentement en fin de bouche. Un vin tout en puissance, qu’il faudra savoir attendre. La finale est juvénile mais gagnera en souplesse et en fruit au fil des années. Ce n’est pas un vin pour les impatients. 2020-2040.

Bernard Burtschy (Le Figaro) : 15/20
Un joli vin équilibré axé sur la fraîcheur, bien constitué, harmonieux. 3-8 ans

Télécharger la fiche presse

Press Château
Bellegrave
2013

Decanter : 16 – 86/100
Good smoky fruit and nicely grippy Pauillac finish. Drink 2017-24.

Falstaff (Peter Moser) : 87-89/100
Dunkles Rubingranat, violette Reflexe, zarter Wasserrand, intensive, floral unterlegte Frucht,
zartes rotbeeriges Konfit, ein Hauch von Orangenzesten. Saftige Pflaumenfrucht, dezente
Süße, frisch strukturiert, etwas Nougat im Abgang, ein unkomplizierter Speisenbegleiter, zart
nach Dörrobst im Finale.

Bettane & Desseauve :
Vin ayant de la structure. Belle allonge. Tanins imposants.

Télécharger la fiche presse

Presse Château
Bellegrave
2012

James Suckling : 88-89/100
Fresh fruit with blueberry and blackberry character. Medium body with integrated tannins and a clean finish. Good integrated acidity.

Decanter : 16 – 86/100
Good depth of cassis fruit, nice spice, depth and good plummy length. Drink 2015-24.

Télécharger la fiche presse

Presse Château
Bellegrave
2011

Gilbert & Gaillard 2015 : 88/100
Robe profonde, grenat. Nez jeune, qui demande de l’aération, parfums entre végétal mûr, boisé grillé et fruits confiturés. Bouche assez souple, enveloppée d’une matière généreuse. Equilibre des parfums, présence tannique importante. Un pauillac typé.

Guide Hachette des Vins 2015 :
S’il se montre encore un peu rebelle en finale, ce vin possède suffisamment de potentiel pour bien évoluer : une belle mâche tannique, du gras, de la fraîcheur,, un fruit affirmé et un bon boisé toasté, au nez comme en bouche. 2017-2020.

Jean-Marc Quarin : 15 // 86
Couleur sombre, de bonne intensité. Nez fruité. Vin juteux et bien constitué. Savoureux, il s’achève sur un corps et une longueur moyenne et sans angle.

Le Point : 15,5
Fruits noirs, gelée de mûre, bouche tendue, vive, serrée, tanins mordants en finale, vin droit, sérieux, très pauillac. Belle bouteille dans cinq ans.

Wine Spectator : 88-91
Well-focused, with bitter cherry, currant and iron notes running along in unison. The finish is dark but driven. J.M.

Télécharger la fiche presse

Presse Château
Bellegrave
2010

Gilbert & Gaillard 2014 : 88/100
Robe sombre, reflets jeunes. Nez race, profond, se livrant lentement sur des notes de fruits rouges et noirs et une touché boisée. En bouche des tannins présents mais polis, une attaque austère, une évolution plus fruitée. Un pauillac à attendre.

Guide Hachette des Vins 2014 : *
Aux commandes, Ludovic et Julien Meffre ont su parfaitement exploiter la matière de leur vendange. Leur vin s'annonce par une robe presque noire. Au bouquet, les arômes intenses du bois (toast) sont bien mariés aux parfums de fruits qui s'affirment en bouche. La structure est riche sans être rustique. La pointe de sévérité en finale s'estompera avec l'âge. Ce vin très bien constitué mérite d'être attendu trois à cinq ans.

Le Point - J. Dupont : 15.5
Nez épice, bouche bien fruitée, tendue serrée, beaucoup de mâche, une structure tannique bien pauillac, bonne longueur, vin sérieux mais sans dureté.

René Gabriel : 17

Decanter : 15.5
Deep cassis fruit and depth, good medium term Pauillac. Drink 2015-20

James Suckling : 88-89
Pretty velvety tannins, with good fruit and an attractive finish. Full and simple, delicate. 2009 is better.

Jane Anson : 92+

Roger Voss : 89-91

Télécharger la fiche presse

Presse Château
Bellegrave
2009

J.M. Quarin : 15
Couleur sombre, intense, pourpre. Nez fruité, mûr. Entrée en bouche tendre. Le vin évolue aromatique, savoureux, avec du goût et une bonne consistance. Finale un brin ferme.

Guide Gilbert & Gaillard 2013 : 89/100
Robe sombre, reflets jeunes. Nez plaisant dominé par des arômes d’élevage : notes grillées, de graphite, de torréfaction. La bouche est encore sous l’emprise de l’élevage même si l’on perçoit un bon potentiel. Un vin d’avenir à attendre 2 à 3 ans.

René Gabriel : 17/20

Wine Spectator : 91
This has muscle, offset by sleek acidity, which lets the steeped blackberry and black currant fruit race along nicely, while the smoldering tobacco and roasted fig notes hang in the background. Solid, with iron-tinged grip on the finish. Best from 2013 through 2023. JM - March 2012

Wine Spectator : 92-95
Concentrated, with loads of currant and blackberry that turn to mint on the nose. Full-bodied, with polished and velvety tannins. Beautiful finish with licorice and fruit. Really excellent. J.S.

Wine Enthusiast : 91-93/100

Jane Anson : 92
Another deep colour. Good vanilla new oak nose, but with some freshness also. That has sweet fruit, good well integrated tannins and a nice weight, with a fresh lift at the end.

Tasted : 90
AL – Young nose of leather, dark berries, blackcurrant, a hint of new wood and spices; the palate is fresh and medium to full bodied with inky dark fruit, attractive freshness and polished tannins, good length and purity.

MdM- Dark purple red with violet hue and almost black centre. Nose with discreet fruit and a touch of spiciness. On the palate well balanced with fine tannins and rather good length. #5 / June 2012 – P.12

Decanter : 15,5/20 (***) Avril 2010

Télécharger la fiche presse

Presse Château
Bellegrave
2008

La Revue du Vin de France : Vins notés entre 17,5 et 15,5 sur 20
Fruits noirs mûrs avec des notes minérales, toastées et animales. Tanins solides et gras, du fruit, une bonne fraîcheur. Un pauillac bien construit et équilibré. Juin 2009 - P.89

Bordeaux Aujourd’hui n°6 : 18/20
Le fruité est magnifique : mûr, pur, délicat ; les tanins suaves et racés. Un vin qui tiendrait dignement sa place en cru classé ! P.22

Gilbert & Gaillard 2012 : 89/100
Belle robe soutenue d’un rouge jeune. Nez engageant de fruits rouges mûrs associés à une touche fumée. En bouche un vin solide, charpenté, typé. On aime ses tanins mûrs aux parfums de réglisse. A ouvrir dès maintenant ou à laisser vieillir.

Guide Gilbert & Gaillard 2012 : 89/100
Beautiful deep, young red. Appealing nose of ripe red fruits coupled with a smoky touch. On the palate, a robust, well-constituted, distinctive wine. Savoury ripe, liquorice-infused tannins. Drink now or cellar.

Télécharger la fiche presse

Presse Château
Bellegrave
2007

Guide Gilbert & Gaillard 2011 : 89/100
Belle robe soutenue d’un rouge jeune. Nez de fruits noirs évoluant sur une tonalité boisée et fumée. En bouche une puissance affirmée, des tanins présents. La corpulence du vin et son fruit harmonisent l’ensemble. Un pauillac au style traditionnel.

Guide Hachette des Vins 2011
Ludovic et Julien Meffre sont depuis dix ans à la tête de ce petit domaine enclavé parmi les crus classés. La robe de leur 2007, intense, presque noire, est prometteuse. L’expression aromatique mêle notes animales et épicées, tandis que la structure dense aux tanins serrés laisse apparaître en finale un fond de sévérité. Une bouteille qui a grand besoin de quelques années de garde pour s’harmoniser. P.379

Gaultmillau : 16/20
Le nez s’ouvre gentiment sur des notes de fruits rouges et noirs, avec une pointe de fragrance animale. En bouche c’est un délice : délicat, ample, avec de la puissance et de la douceur. Un vin de velours aux tanins bien fondus.

Decanter : 15,5/20 (***)
Dark red. Red fruit nose. Robust and upfront, good length. Nice and solid. 2011-16. Juin 2008 - P.40

Télécharger la fiche presse

Presse Château
Bellegrave
2006

J.M. Quarin : 14.75-15/20
Rouge sombre, bonne intensité, pourpre. Nez fruité, frais, boisé et finement grillé. L’entrée en bouche de ce vin ainsi que le milieu ressemble au gras que je trouve dans les 2005. Ensuite le vin présente un corps moyen, des tannins enrobés et sans angle. Longueur moyenne aussi. 10/04/2007

Bordeaux Ajourd’hui n°5 : 16/20
Une Pépite. Situé entre Latour, Pichon-Baron et Lynch-Bages, ce cru de 8 hectares, dont les parcelles (8300 pieds/ha ; 25 ans ; 60 % cabernet-sauvignon, 30 % merlot, 7 % cabernet franc) sont enclavés dans ces vignobles tutélaires, est une pépite pour les amateurs. Ludovic et Julien Meffre, la trentaine, également propriétaires de 74 ha à Saint-Julien, sont des “ terroiristes ” convaincus, dans le profil de leur père Jean-Paul, producteur à Beaumes-de-Venise (40 ha), qui a acheté le domaine en 1997 à la barbe de ses prestigieux voisins. “ Pauillac est la terre promise du cabernet-sauvignon où se conjuguent force et élégance! ”; Telle est la conviction profonde des propriétaires. Le jury a bien perçu la magnificence de ce pauillac secret...mais qui le sera de moins en moins.

Un nez très pur et complexe se dévoile. Des arômes toastés viennent élargir la palette. La bouche est profonde, bâtie sur des tannins à la fois denses et veloutés. P.31

Guide Gilbert & Gaillard 2010 : 88/100
Jolie robe très soutenue, reflets jeunes. Nez classique associant fruits noirs et boisé torréfié. La bouche est corpulente, ample mais aussi très fondue. Elle délivre les mêmes arômes nets et plaisants. Un pauillac déjà accessible.

DECANTER : 17/20 (****)
Alluring nose of spice, herbs and red berry richness. Complex. Sweet cassis, kelp and sleek, creamy tannins. Density and balance. From 2012. Janvier 2009 - P.71

Télécharger la fiche presse

Presse Château
Bellegrave
2005

Guide Gilbert et Gaillard : 90/100
Robe intense. Nez toasté, notes de moka sur fond de fruits rouges et noirs. Bouche puissante, structurée, dense. Cette constitution solide affiche aujourd’hui une certaine fermeté. On peut parier qu’il se fondra élégamment d’ici quelques années.

Winespectator : 88/100

Guide Gault Millau 2009 : 15/20
A ne pas confondre avec le château Bellegrave à Pomerol. Situé au sud de la commune de Pauillac, Bellegrave s’étend sur 8 hectares. Il est racheté en 1997 par Jean-Paul Meffre qui gère déjà le Château du Glana et Château Lalande. Ses fils Ludovic et Julien assurent la relève et produisent toujours des vins complexes, d’une belle concentration sans surextraction. Bellegrave 2005 garde de sa superbe, long en bouche, à la trame veloutée mais avec du relief, dans un style de fruit mûr et très justement concentré. P 225

Guide Hachette 2009
Avec son excellent terroir de graves garonnaises et son encépagement typé Pauillac (40 % de merlot pour 60 % de cabernet-sauvignon), ce cru a tout pour réussir. Il se montre d’ailleurs parfaitement à la hauteur avec ce 2005 grenat, dont le bouquet développe des notes puissantes de torréfaction et d’épices sur un léger fond de cuiret de baies noires. Le palais ample et charnu est tapissé de fins tanins qui trouvent en finale des accents fruités. Dans trois ou quatre ans, ce vin accompagnera une côte de boeuf aux cèpes. P 394

J.M Quarin
Les Carnets de dégustation
: 15,5/20
Superbe couleur, une des plus sombres jamais vues sur ce cru. Nez très fruité, intense. De la profondeur. Notes résineuses dans le boisé. En bouche, voici le vin le plus pulpeux jamais bu sur ce cru. Délicatement charnu, dense dans sa structure, il évolue néanmoins sur un toucher raffiné, une tannicité très élaborée sans aucune granulation finale. Bonne longueur aromatique. Un succès. Cette seconde dégustation confirme qu’il s’agit du vin le meilleur fait sur cette propriété. On pourra le goûter jeune et avant 2020-2030. Mars 2007

Télécharger la fiche presse

Presse Château
Bellegrave
2004

Guide Gilbert et Gaillard : 89/100
Robe profonde, violine. Le nez évoque la mûre, associé à des notes grillées. En bouche, belle structure, aux tanins relativement fins, un fruité net et persistant jusqu’en finale. A apprécier sur un gigot d’agneau.

Guide Hachette des Vins 2008 *
Commandée par une bâtisse entourée d’un parc à l’anglaise, ce château donne plus l’impression d’une résidence d’agrément que d’une exploitation viticole. Son vin se charge de démontrer le contraire par sa robe sombre et son bouquet aux élégantes notes d’épices et de cuir. Très pauillac, sa structure tannique suggère un petit séjour en cave qui permettra à cette bouteille de s’affirmer complètement. P.396

Bordeaux Aujourd’hui n°5 : 16/20
La complexité de ce vin transparaît dès le premier nez : des notes fumées, minérales mais aussi fruitées s’expriment. La bouche est d’une grande concentration. L’équilibre et la longueur sont également au rendez-vous. P.31

Télécharger la fiche presse

Presse Château
Bellegrave
2003

Gilbert et Gaillard : 87/100
Robe concentrée aux reflets pourpres. Nez d’une grande richesse, de fruits noirs. En bouche, une jolie concentration. Un vin ramassé, possédant de la sève, du fruit et un boisé de qualité. Un Pauillac traditionnel, qui devrait faire une belle bouteille.

Guide Hachette 2007
Bien construit avec des tanins qui demandent encore à s’arrondir, son vin sait tirer profit d’une agréable expression aromatique mêlant les fruits aux épices.

Presse Château
Bellegrave
2002

TAST n°3 : 16/20
Une révélation : admirable nez de cèdre, d’une implacable précision, raffiné et énergique en bouche, avec un tanin d’un naturel exemplaire. Il y a la distinction et le cachet d’un excellent cru classé. Toutes mes félicitations au propriétaire. 18/04/2005 - P18

Revue des Vins de France n°472
Bouche de grande intensité avec un volume et des tanins de belle maturité. Bon potentiel. P.80

Guide Hachette 2006 *
Situé sur la route des châteaux qui longe l’estuaire, ce cru a conservé un beau parc. Encore un peu fermé mais déjà assez agréable par son bouquet aux notes de fruits rouges (cerise) et de fumée, son 2002 semble bien armé pour affronter l’avenir. Homogène, charnu, long et soutenu par un bois intégré, il promet de gagner en complexité d’ici trois à quatre ans. P.386

Presse Château
Bellegrave
2001

IN VINO VERITAS N°105
Si au premier nez, le boisé s’impose dans les tons moka, à l’aération, un fruit rouge épicé réussit à faire son chemin. L’attaque en bouche se fait ronde et juteuse avec des tanins murs assez gras qui présentent déjà pas mal de fondu. On goûte de la cerise, du cassis et du grillé. Il s’agit d’un Pauillac d’une facture moderne, homogène, plus savoureux que profond, prêt à boire dès maintenant. Mai 2004 - P.27

Guide Gilbert et Gaillard des Vins
Robe sombre aux reflets pourpres, bel aspect. Nez où domine un boisé de grande qualité, évoquant la torréfaction, la fève de cacao, avec en arrière-plan quelques notes de fruits noirs. En bouche, un vin ramassé auquel le bois lui confère une certaine puissance, la matière et le fruit étant un peu en retrait. P.150

Guide Hachette 2005 *
Ce vin est d’une belle tenue. Celle-ci s’annonce dès l’examen visuel : d’un grenat profond, la robe est traversée de reflets violines attestant sa jeunesse. Toast, épices et fruits rouges, le bouquet prépare à la découverte d’une attaque fort plaisante. Porté par des tanins soyeux, le palais fait preuve d’un bel équilibre. Il s’accorde avec la finale pour dire que l’on est en présence d’un vrai vin de garde, à attendre au moins trois ans. P.395

Presse Château
Bellegrave
2000

Vins Magazine, Gilbert & Gaillard
Robe intense, pourpre violacé. Nez concentré, marqué par des notes boisées-torréfiées sur un fond de fruits noirs mûrs. Un vin puissant, structuré, où les tanins s’expriment aujourd’hui avec une certaine fermeté. Ce vin marqué par le bois, présente assurément un bon potentiel. A besoin de se fondre.

Revue des Vins de France N°464
Le nez est intense, avec des aromes de fruits noirs, d’épices et de boisé réglissé ; la bouche attaque de façon chaleureuse, avec de la rondeur, des tanins serrés et finit par une bonne acidité qui laisse envisager une bonne évolution. P.122

Guide Hachette 2004 **
Le manque d’originalité du nom de ce cru ne le sert sans doute pas beaucoup pour se maintenir au milieu des grands domaines de Pauillac. La qualité de sa production est son meilleur atout. Ce vin témoigne des potentialités de son sol, de la prédominance des cabernets sauvignons (72 %) et des soins apportés par le nouveau propriétaire depuis 1997. Bien que sombre et pleine de larmes, sa robe n’a rien de triste. Pour le connaisseur, c’est un signe encourageant, tout comme la complexité du bouquet aux senteurs de fumée, de fruits murs et d’épices. Rondelet dans son approche au palet, étoffé, corpulent et riche d’une belle matière grasse et charnue, avec de fins tanins bien enrobés, ce 2000 affrontera un cuissot de chevreuil, escorté de légumes confits dès qu’il sortira de cave, dans quelques années. P.384

Presse Château
Bellegrave
1999

Vins Magazine : 83/100
Robe concentrée aux reflets rubis. Nez plaisant de cassis et de prunelle mûre associés à des notes boisées et fumées personnalisées. En bouche, un pauillac aimable, souple et parfumé avec toutefois en finale, une charpente plus affirmée et des tanins boisés plus présents.

Guide Hachette des Vins 2003
Propriétaires du cru depuis 1997, les Meffre montrent qu’ils nourrissent de grandes ambitions à son égard avec ce très beau 99. Drapé dans une livrée rubis, celui-ci se présente avec un bouquet heureusement marqué par les arômes de fruits (cerise et cassis) et de fumé. Sa complexité se retrouve au palais, sans l’empêcher de se distinguer par une grande homogénéité. Déjà très harmonieuse par son côté charnu et fondu, cette bouteille possède la structure nécessaire pour bien évoluer dans les années à venir.